La fintech et les banques

La fintech et les banques

Les Fintechs ont envahi le secteur de la finance au cours des dix dernières années. Ces start-up innovantes proposent des services financiers grâce aux concours des technologies numériques. De nos jours, ils deviennent des concurrents de tailles pour les banques traditionnelles. D’ailleurs, les offres des deux professionnels sont souvent similaires. De ce fait, les consommateurs sont confrontés à certaines confusions.

C’est quoi les fintechs ?

Les Fintechs sont en fait des startups spécialisées dans le secteur de la finance. Ils fournissent de ce fait des prestations dans l’affacturage, le crédit, l’assurance, le conseil en investissement ou les solutions de paiement. Toutefois, ils procurent ces offres avec l’aide des nouvelles technologies. Autrement dit, la gestion des produits financiers se fait exclusivement en ligne. Un particulier peut par exemple gérer son compte épargne sans se déplacer physiquement auprès d’une agence. En général, les fintechs sont des structures de petite taille. Néanmoins, certains ont rencontré le succès grâce à des concepts innovants. Ils deviennent alors des scale up. En clair, ce sont désormais des entreprises qui disposent d’un capital financier astronomique.

Pourquoi les fintechs rencontrent un énorme succès ?

Les fintechs ont entamé leurs révolutions après la crise financière de l’année 2008. À cette époque, ces jeunes entreprises ont profité de la conjoncture économique pour proposer leurs services innovants. Les nouvelles règles bancaires sont d’autant des recettes qui avaient contribué à la montée en puissance de ces entreprises. Pour acquérir des parts du marché, les start-up ont abaissé leurs tarifs. De plus, il n’est étonnant de voir ces professionnels du secteur procurer des offres gratuites sur certains de leurs produits. Les clients peuvent par exemple utiliser une carte de paiement international à moindre coût voire gratuitement. Cela dit, ces consommateurs sont soumis à quelques conditions. Outre le coût, les consommateurs aspirent à des conseils qui pourront éventuellement éviter les risques financiers. Pour ce faire, les fintechs sont nombreux à utiliser des robots pour analyser les algorithmes complexes du trading. Les conseillers humains annoncent ensuite les meilleures formules pour les clients.

Quels sont les produits bancaires des fintechs ?

Les fintechs ne sont pas des banques proprement dites et d’un point de vue juridique. Cependant, ils peuvent exercer en utilisant les nouveaux types d’agrémentations créés sous l’impulsion de l’Union européenne. Cette démarche a été initiée dans le cadre d’une dérèglementation du secteur financier. Bref, ils peuvent alors s’attaquer à l’épargne et au crédit. Pour ce dernier, le financement participatif a tenu un rôle important. Vous trouverez aussi les fintechs œuvrés dans les services de paiement ou les opérations de devises. Ils prélèvent alors un pourcentage à chaque transaction.

Comment réagissent les banques face aux Fintechs ?

Malgré les efforts des fintechs, les banques traditionnelles comptent bien riposter en s’adaptant continuellement aux attentes des clientèles. Ainsi, elles sont nombreuses à racheter des fintechs. Leur objectif est de combler les lacunes en termes d’offres et qualité de services. Grâce à ce grand changement, il est maintenant possible de voir l’apparition des banques en ligne. Elles sont généralement des filiales de grandes institutions financières. Ils utilisent de ce fait les mêmes agrémentations pour opérer sur le marché.

Sed amet, Aenean mi, commodo accumsan tempus mattis