Perceval, nouveau « chevalier » financier anti-arnaques

04 Juil
Perceval

Perceval, nouveau « chevalier » financier anti-arnaques

Depuis quelques semaines maintenant, un nouveau système anti-fraude est disponible sur Internet pour protéger vos finances. Ce « chevalier » qui vous protège, c’est Perceval, dont le nom est l’acronyme de « Plateforme Électronique de Recueil de Coordonnées bancaires et de leurs conditions d’Emploi rapportées par les Victimes d’Achats frauduleux en Ligne ». Il vient d’être mis en place par la Gendarmerie nationale et regroupe des experts en cybercriminalité au sein d’une cellule spéciale dont la portée est nationale.

Perceval a pour but premier d’accélérer le remboursement, par la banque, des sommes frauduleusement volées. Ensuite, limiter voire supprimer les déplacements des victimes auprès de la Gendarmerie ou de la Police pour signaler l’utilisation abusive de la carte, ce qui est un gain de temps non négligeable. Enfin, pour terminer, ce nouveau système permet de collecter et d’analyser des informations sur les auteurs de ces détournements bancaires, ce qui facilite leur traque, notamment au niveau national.

Comment faire ?

La procédure pour déclarer une fraude est facilitée, comme nous venons de le voir. Toutefois, un certain nombre de prérequis sont obligatoires. Tout d’abord, il faut toujours posséder sa carte bancaire : une fraude bancaire liée à un vol ou une perte de carte ne peut donc pas être déclarée via Perceval. La fraude doit également être liée à une situation arrivée en ligne, donc si vous avez subi une arnaque en magasin ou à un distributeur, c’est inutile de faire appel à Perceval. Enfin, et c’est logique, vous ne devez pas avoir commis vous-même ces dépenses que vous allez dénoncer. Cela semble être d’une logique implacable, et pourtant, certains cas de fausse déclaration ont déjà été relevés par le passé par les autorités, lorsque de prétendues victimes allaient au commissariat ou en gendarmerie.

En ce qui concerne la procédure à proprement parler, il convient tout d’abord de faire opposition auprès de sa banque, avant tout signalement. Ensuite, il faut se rendre sur le site du Service Public, rubrique Argent, puis cliquer sur moyens de paiement (carte, chèque ou espèces), Fraude à carte bancaire  et sur le lien de signalement Perceval dans la liste déroulante.

Vous devrez remplir un formulaire avec le numéro de la carte bancaire touchée par la fraude, le nm de la banque, le jour concerné, le montant des opérations frauduleuses, entre autres. Après une rapide vérification, la cellule vous renvoie alors une attestation dotée d’un code-barres, qui devra, sans délai, être envoyée à votre banque.

L’e-commerce a le vent en poupe

À fin 2017, le marché du e-commerce en France était de 81.7 milliards, ce qui correspond à une hausse de 14% par rapport à l’année précédente.. Le panier moyen est en baisse constante, avec un chiffre en 2017 de 65.5 euros, pour une moyenne de 33 commandes à l’année par acheteur. Les acheteurs achètent de plus en plus via leur téléphone portable ou leur tablette, délaissant les ordinateurs fixes ou portables. Pour autant, beaucoup de clients s’estiment insuffisamment protégés et trop peu utilisent les e-cartes, ces cartes virtuelles à numéro unique. Il faut dire que certaines banques, à l’instar de LCL, n’en proposent pas (ou plus) )à leurs clients, ce qui est une aberration technique, en 2018, ainsi qu’un manque flagrant de respect pour lesdits clients.

Perceval saura se montrer efficace et permettre de lutter contre le cyber-banditisme, nous n’en doutons pas : en tout cas, ce n’est pas faux de dire qu’il a toutes les armes nécessaires.

 

commodo consequat. facilisis pulvinar felis non id,