Les acteurs de la mondialisation d’aujourd’hui sont-ils ceux de demain ?

27 Mai

Les acteurs de la mondialisation d’aujourd’hui sont-ils ceux de demain ?

Les acteurs de la mondialisation d’aujourd’hui sont-ils ceux de demain ?

Étant un phénomène assez ancien, la mondialisation se définit comme un concept économique animant nos vies quotidiennes. S’appuyant sur la libre circulation des capitaux, des services, des biens, elle est aussi une émergence d’acteurs de marché et de renforcement de régularisation à l’échelle mondiale.

La mondialisation englobe trois principaux flux :

  • Les flux humains : Ce sont les touristes internationaux et son nombre est en constante augmentation.
  • Les flux matériels : Augmentant deux fois plus vite depuis 1950, ils concernent surtout les matières premières minières, énergétiques ou agricoles.
  • Les flux immatériels : Grâce à l’évolution de la technologie de la communication, les données immatérielles comme les capitaux IDE, les différentes informations, les services marchands et autres peuvent être échangés en temps réel à l’échelle universelle.

Qui sont les acteurs de la mondialisation

Généralement, les acteurs de la mondialisation qui sont des pays développés travaillant dans le secteur privé sont les opérateurs principaux de ce phénomène. Présentes dans cinq états au moins, les FTN ou Firme Transnationale sont des puissance économique disposant des entreprises opérant à l’échelle internationale dans des filiales commerciales ou productives. Au niveau international, ces puissance économique qui sont des pays développés occupent une place de plus en plus grande. En 2011, 82 000 FTN disposaient un tiers du PIB mondial avec deux tiers du commerce global tout en exerçant leur lobbying sur les différents organes de gouvernances régionaux et mondiaux.

Des acteurs publics aux processus de mondialisation

Regroupant plusieurs États, les organisations internationales ont quelques objectifs à savoir : réglementer les secteurs d’activités (OMC, FMI), discuter de problèmes graves (OCDE, G8), collaborer avec des ONG, réaliser des actions concrètes (ONU, BM). La plupart de ces acteurs de mondialisation en forme d’organisation ont été créés vers la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Par ailleurs, les Etats ont construit des ensembles économiques régionaux pour le libre-échange tels que l’ALENA et l’UE. Pour promouvoir et attirer davantage des FTN, les Etats n’ont pas hésité d’employer les grands moyens. De cette manière, ils peuvent conserver aisément leur pouvoir politique central.

La société civile et la mondialisation

Dans le cadre de la mondialisation, il y a les acteurs de la mondialisation agissant indépendamment des États qui sont appelés les ONG. Les domaines de l’environnement et la solidarité internationale sont leur zone d’intervention.

L’apparition de nouveaux acteurs

Depuis quelques décennies, bon nombre de puissance économique sont devenues les acteurs de la mondialisation dont les pouvoirs économiques, sociaux et financiers s’étendent en fonction de leurs budgets à l’échelle mondiale. Avec ce changement, un Nouveau Monde va naître dans lequel les régulations publiques vont dépérir et que les lois ainsi que les intérêts de certains géants privés vont s’imposer.

Sur la scène des régularisations internationales, l’ingression de la société civile a bousculé toutes les idées reçues concernant la gouvernance mondiale qui date du XXIe siècle. Au début des années 90, le mouvement a mis en place l’idée d’entreprise « responsable » ou « citoyenne », et est désormais animé par de puissance économique.

elit. elit. nec consectetur elementum Curabitur