L’intelligence artificielle en finance

22 Mai

L’intelligence artificielle en finance

La croissance de la technologie laisse place au perfectionnement de l’intelligence artificielle (IA). Celle-ci est à l’origine d’un fort accroissement de la rentabilité dans plus de 10 industries. Le domaine de la finance ne constitue pas une exception, en effet, elle intègre l’IA dans la plupart de ses services. Cela vise notamment à optimiser la cybersécurité et fournir des informations clés se rapportant aux marchés présents.

La finance simplifiée grâce aux systèmes intelligents

S’il y a une chose qui justifie grandement la pertinence de l’intelligence artificielle, c’est sa faculté d’automatiser les tâches. Grâce à celle-ci, les entreprises jouissent d’un gain de temps énorme, car l’IA s’occupe des longues tâches administratives. L’analyse d’une masse importante de documents est vite une source de stress et de frustration pour les employés. Cela est vite évité par la présence d’applications comme SAP Leonardo qui facilite le traitement des créances-clients. Au moyen de paiements automatiques, on profite rapidement d’une réduction des coûts.

L’IA, un outil facilitant la prise de décisions

Pour optimiser les décisions financières, de plus en plus de banques intègrent l’intelligence artificielle dans leur système. Effectivement, ils assistent les prêteurs dans l’identification des opportunités de prêts. Pour ce faire, ils se basent sur un système de scoring qui permet de déterminer si un client est éligible au crédit. Le scoring de l’IA en finance repose sur une quantité énorme de paramètres pour ne pas passer à côté des opportunités.

L’amélioration de la finance personnelle

Afin d’apporter une expérience client beaucoup plus agréable, on fait appel aux chatbots dans le cadre de la finance personnelle. Il s’agit de programmes en ligne disponible tous les jours à toute heure, qui simule une conversation avec les clients. Ils sont particulièrement efficaces pour répondre aux besoins des clients, qu’ils soient simples (ex : virements) ou compliqués (comme des opportunités d’investissements). Il va sans dire que de tels moyens intelligents font économiser pas mal d’argent aux sociétés les adoptant sur le long terme.

Une meilleure accessibilité aux documents juridiques

Mis à part les opérations de finance proprement dites, les systèmes intelligents peuvent également intervenir en amont, par exemple au niveau des contrats B2B. Ils peuvent se charger de leur analyse surtout lorsqu’ils sont très complexes et très techniques, juridiquement parlant. En plus de leur facilité d’accès, le temps de traitement de ces documents se voit être significativement réduit. De plus, cela permet d’assurer une meilleure transparence, ce qui permet à toute nouvelle relation professionnelle de partir du bon pied.

Si l’apparition de l’IA dans le secteur de la finance pouvait sembler aboutir à un remplacement des travailleurs par les machines, il n’en est rien. À la place, elle constitue plutôt un moyen qui encourage le développement des compétences et accompagne les opérateurs dans leurs décisions stratégiques.

ultricies vel, elit. dolor. ipsum vulputate, ut dolor libero