La finance au cœur de la lutte contre le changement climatique: Pierre Gramegna aux réunions de l’Eurogroupe et de l’Ecofin informel à Helsinki

28 Oct

La finance au cœur de la lutte contre le changement climatique: Pierre Gramegna aux réunions de l’Eurogroupe et de l’Ecofin informel à Helsinki

Le secteur financier au centre de la solution pour le changement climatique

Dans une politique de lutte contre le changement climatique, le ministre des Finances Pierre Gramegna s’est rendu à Helsinki pour participer aux réunions de l’Ecofin et de l’Eurogroupe. Ayant pour but de démontrer que la finance occupe une place importante dans le bien-être de l’écosystème.

Les services financiers, un pilier pour lutter contre le changement climatique

Durant les réunions à Helsinki, les hauts responsables ont mis l’accent sur l’importance de la finance dans le changement climatique. À part ce sujet, les règles en matière de politique budgétaire, l’achèvement des marchés des capitaux et les menaces hybrides sont les points clés évoqués pendant les réunions. Les ministres ont chacun souligné le fait que la finance est l’un des éléments majeurs qui interfèrent pendant la lutte contre ce fléau.

Comment l’Europe participe-t-elle à cette politique ?

D’après les réunions, les États membres qui y ont participé s’accordent à dire que la protection de l’environnement reste l’une des priorités. L’Europe s’engage aussi à être en tête de la liste des pays œuvrant dans ce domaine. Lors de leur intervention, les ministres ont démontré les différentes mesures à prendre afin d’atténuer ce problème subit par l’écosystème.

De plus, Pierre Gramegna, le ministre des Finances a souligné le fait d’apporter une langue commune au système de finance durable et vert. Il a également insisté sur le fait que cette lutte doit toujours faire partie du calendrier des réunions de l’Ecofin. La présidence finlandaise et la Commission européenne ont retenu cette proposition.

Les différentes alternatives prises pendant la réunion

Pendant l’Ecofin, les ministres participants ont effectué un tour d’horizon concernant la réforme de la taxation de l’énergie. Au sujet de l’Union des marchés des capitaux, les responsables ont fait des échanges préliminaires sur la possibilité de reprendre cette initiative. Les ministres se sont penchés sur le moyen de simplifier les règles européennes au sujet de la politique budgétaire. Dans ce cas précis, ils ont longtemps discuté sur les techniques pour améliorer le mécanisme, sans avoir à l’affaiblir.

Le rôle important de Pierre Gramegna pendant les réunions

Le changement climatique a un impact sur notre planète, d’où l’importance de trouver des solutions efficaces. Le ministre Pierre Gramegna a défendu le principe de simplification de solde structurel. Ce dernier est désormais difficile à calculer et provoque des incertitudes inutiles pour la transparence.

Avec l’appui de la présidence finlandaise, les ministres ont fait l’examen du risque causé par les menaces hybrides telles les cyber-attaques. Cette étude reste utile si l’on veut savoir le fonctionnement des marchés financiers, obtenir une stabilité sur les sociétés et les économies. Par conséquent, les ministres se sont attardés sur les mesures supplémentaires qui aideront à lutter contre les menaces. La coopération des États membres figure parmi les solutions qui aident à prévenir les menaces hybrides.

odio adipiscing sit leo dolor risus. luctus commodo