Gilets jaunes : l’Elysée annonce le gel de la hausse des frais bancaires en 2019

10 Déc
gilets jaunes

Gilets jaunes : l’Elysée annonce le gel de la hausse des frais bancaires en 2019

Pour calmer les Gilets jaunes, toujours insatisfaits des aides sociales promises par Macron le lundi 10 décembre dernier, l’Elysée a annoncé ce mardi, le gel de la hausse des frais bancaires en 2019. Les banques sont alors revenues sur leur décision d’augmenter ces frais pour l’année 2019.

Un plafonnement à 25 euros

Après leur convocation à l’Elysée, les patrons des grandes banques françaises se sont engagés à limiter les hausses des frais bancaires en 2019 et à plafonner cette limitation à 25 euros par mois pour les incidents bancaires. À ce stade, ces mesures seront appliquées pour l’année 2019 seulement et seront réservées uniquement aux populations les plus fragiles, soit 3,6 millions de personnes environ. Ce plafonnement représenterait entre 500 et 600 millions d’euros de pouvoir d’achat en plus pour les particuliers.

Gel de la hausse des frais bancaires, et quoi d’autres pour l`année 2019 ?

À part les frais bancaires limités, dans ses annonces, Emmanuel Macron a promis plusieurs mesures pour les Français pour 2019 qui touchent principalement les employés et qui visent généralement à abandonner les hausses proclamées auparavant. Les travailleurs gagnants le SMIC auront une augmentation de 100 euros de revenus. Les retraités qui gagnent moins de 2000 euros seront épargnés de la hausse de la CSG à partir de l’année 2019. Les heures supplémentaires seront versées sans impôts ni charge et les primes de fins d’années seront défiscalisées.

gilets jaunes

Des promesses, mais à quel prix ?

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a déclaré que le coût pour mettre en œuvre les décisions de Macron, visant à augmenter le pouvoir d’achat des Français, s’élève à près de 10 milliards d’euros. Le déficit public français dépassera alors la limite selon les traités européens (3 % de PIB) puisqu’il sera de 3,2 % au lieu de 2,8 %. Les promesses du président n’ont pas complètement stoppé le mouvement des Gilets jaunes, car leur nombre est encore considérable. D’après le dernier bilan, 66 000 manifestants ont été recensés le samedi 15 décembre dans toute la France, dont 4 000 au plus forts de la journée à Paris.

id at elit. Praesent diam et, Aenean