Finance responsable

20 Nov

Finance responsable

La finance responsable est un ensemble de pratiques ayant pour objectif l’amélioration des finances. Cette méthode qui a un impact environnemental et sociétal certain rencontre de profondes mutations dues à des facteurs émergents : climat, inégalités, utilisations des ressources, migrations… Désormais, elle tient compte des innovations technologiques comme les réseaux sociaux et le numérique.

La finance responsable dans la banque

Plus de 130 établissements bancaires font la promotion de la finance responsable. La preuve, c’est la signature de la convention « Principles for Responsible Banking » par des structures de renom comme Crédit Agricole S.A. Les signataires de cet agrément s’occupent d’actifs de plus de 47 000 milliards de dollars. Sur le plan de l’économie, on parle de la plus grande association dans le secteur de la banque liée aux Nations Unies. Le contenu de ladite convention est officiellement entré en vigueur le 22 septembre à l’assemblée générale des Nations Unies. Par leur engagement, les banques reconnaissent leur responsabilité et doivent mettre en place des projets ambitieux pour le développement de l’entreprise. Ces principes initient une vaste transformation à venir, le monde bancaire cherche des mesures qui ont un impact positif pour les entreprises.

Investissement socialement responsable

L’ISR est un placement qui allie performance économique et impact social. Il s’agit de financer les entreprises et les structures publiques qui favorisent le développement durable indépendamment du secteur d’activité. L’ISR développe une économie de qualité par son influence sur la gouvernance et le comportement des acteurs. L’approche selon le pays où elle est acceptée tient compte de la culture locale.

La finance solidaire

Des épargnants qui souhaitent participer au développement de la société peuvent financer des entreprises et associations à travers l’offre de finance solidaire. Durant la semaine réservée à la finance solidaire qu’organise l’association Finasol du 4 au 11 novembre 2019, tout le principe de fonctionnement est expliqué aux épargnants. Une manière de capitaliser votre épargne en contribuant à l’amélioration de la société : réduction du chômage, développement de l’agriculture bio, création d’énergie renouvelable… Trois dispositions existent pour contribuer au financement solidaire : souscrire à une épargne solidaire via la mutuelle ou la banque, adhérer à un fonds de financement solidaire avec son entreprise dans le cadre du PERCO ou PEE, en achetant les actions d’une entreprise solidaire.

Le financement participatif

Le crowfunding à travers une plateforme en ligne collecte les fonds de volontaires qui décident de financer de manière ouverte des projets jugés fiables. Cette entrée dans le capital de la start-up leur garantit des rentes annuelles en fonction du bénéfice de l’entreprise. Ces investissements et prêts sont généralement mis à l’honneur lors de la semaine de la Finance responsable. La France organise couramment des séminaires pour la promotion du financement participatif. On distingue trois formes de financement participatif : l’investissement dans le capital avec prise d’obligations ou de royalties, le prêt qui peut être avec ou sans intérêts, le don avec ou sans récompense.

neque. velit, lectus Lorem risus id, dictum quis sem, leo. sit