Assurance vie et finance verte

07 Juil

Assurance vie et finance verte

Combien de fois avez-vous voulu contribuer au développement d’une économie verte, plus respectueuse de l’environnement ? Et s’il vous était possible de le faire en souscrivant à une assurance vie ?
Loin d’être un fantasme, cette solution est bel et bien proposée par de nombreux assureurs. Déchiffrage d’un phénomène qui ira en grandissant.

Le secteur de l’assurance entame sa révolution verte

Investir dans des projets économiquement rentables mais agissant en accord avec la nature : l’Investissement Socialement Responsable (ou ISR) n’a jamais autant eu le vent en poupe. Validée par l’Assemblée nationale en mars 2019, la loi Pacte est l’incarnation de la volonté du gouvernement de favoriser la croissance des entreprises qui mettent au centre de leur activité les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). L’acronyme PACTE signifie d’ailleurs Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises.

Son adoption marque un tournant notable dans le secteur des assurances. Dès 2020, tout professionnel de ce secteur d’activité aura l’obligation de proposer dans ses contrats d’assurance vie au moins une unité de type ISR.

Une initiative qui allie sécurité sociale et protection de l’environnement

Il est à noter que certaines compagnies n’ont pas attendu la décision de l’Etat pour revêtir leurs combinaisons et s’engager dans la lutte pour la protection du biotope. Ainsi, le groupe Axa avec Perspectiv’ESG ou Agipi avec la gestion pilotée ESG, proposent d’ores et déjà à leurs souscripteurs ce type d’offres.

Mais attention à la concurrence ! C’est empli d’assurance que le Directeur Général Délégué d’Aviva France a déclaré que le groupe britannique travaille à la mise sur pied de l’offre la plus complète en termes d’assurance vie écologique.

Assurance vie verte : cas particulier d’Aviva

Dans la pratique, la compagnie va proposer à tous ceux qui souscriront à une de leurs offres d’assurance vie un accès total à 25 projets dont la gestion suit les règles ESG. A noter que 13 ont déjà obtenu le label ISR et 5 ont entamé la procédure de certification. Concernant les modes de gestion, Aviva laissera le choix à ses clients de s’en occuper eux-même ou d’avoir recours au service de gestion financière Aviva Investors France. Dernier point mais non des moindres : le prix. Il restera inchangé, pour le plus grand bien des consommateurs.

Une allocation des fonds catégorielle

« Cet investissement est-il rentable ? » cette question, tous les investisseurs se la posent. Certains produits comme le BNY Mellon Global Real Return ont déjà fait leurs preuves. Pour le reste, une analyse poussée est nécessaire afin d’en savoir plus. Pour minimiser les risques, Aviva ne sélectionne que les entreprises respectant le mieux les règles de gestion ESG. En outre, l’investisseur peut choisir en fonction du domaine d’activité. Eau, électricité, énergie… le choix est sien. Et si ce dernier opte pour Aviva La Fabrique Impact ISR, 90% des fonds seront injectés dans des entreprises locales et les 10% restants financeront des projets à but environnement ou social.

Un très beau projet à suivre avec beaucoup d’attention !

libero. consequat. mattis id venenatis, ut Curabitur id efficitur.