6 pistes indispensables pour améliorer vos finances personnelles

07 Mai
finance

6 pistes indispensables pour améliorer vos finances personnelles

Il n’est pas toujours facile de bien gérer ses sous. Il faut bien avouer que beaucoup de personnes se contentent de (sur)vivre de paie en paie, n’ayant que peu de marge de manœuvre pour déposer de l’argent sur un compte-épargne (ou un livret d’assurance-vie). Cela est essentiellement dû aux relativement bas salaires, en France. Bien gérer ses sous demande en outre un certain nombre de qualités, comme une bonne organisation, une forte adaptabilité et une résistance à la tentation des sirènes du petit monde des crédits.

Attendez la fin du mois pour épargner

Cela peut sembler contre-productif mais en fait, ça n’est l’est du tout. Beaucoup de blogs de finance personnelle vous diront (voire vous ordonneront !) d’automatiser un virement, en début de mois, pour « vous payer en premier ». L’idée est bonne mais oublie simplement que beaucoup de gens ont de nombreuses dépenses et pas toujours un gros salaire. De fait, si vous épargnez en début de mois pour redéplacer afin de combler (ou éviter) un découvert en fin de mois, eh bien vous n’aurez rien gagné et même parfois, vous redéplacerez plus que vous n’aurez placé…c’est donc stupide ! Attendez de voir le mois se dérouler, payez toutes vos charges fixes (électricité, eau, loyer, assurances, etc.), vivez normalement et n’enchaînez ni les achats à répétition ni les crédits. En fin de mois, regardez ce qui vous reste et là, vous pourrez épargner. Mieux vaut économiser 25 euros tous les mois avec certitude que déplacer 400 euros au début du mois pour en redéplacer 400 voire 500 en fin de mois.

Contrôlez mieux vos dépenses irréfléchies

Par dépenses irréfléchies, il faut comprendre impulsives, quand vous êtes par exemple dehors et que vous faites du shopping. Depuis quelques années, on peut aussi considérer que naviguer de site Internet en site Internet peut également amener le client à acheter sans vraiment réfléchir. Il faut se poser les bonnes questions et surtout, se demander si l’achat est utile ; bien entendu avant de l’avoir acheté ! En réalité, il est vain de dépenser inutilement car c’est un peu comme si vous jetiez l’argent par les fenêtres et c’est dommage étant donné que c’est, fréquemment, le fruit d’un dur labeur. Prenez le temps de réfléchir et de vous demander si vous avez vraiment besoin de ce produit.

Redoublez de prudence au supermarché

Les supermarchés sont de redoutables pièges-marketing. Tout d’abord, pensez à faire vos courses le ventre plein, histoire de ne pas avoir envie d’acheter un petit goûter ou de ne pas craquer avec les éventuelles dégustations proposées. Pensez à établir une liste. Évitez les fausses promotions, où le prix au litre est plus cher en lot en gros qu’à l’unité alors que les marques tentent de vous convaincre du contraire.

Évitez les plans foireux qui vous promettent monts et merveilles

Souvent trouvables sur Internet, ces soi-disant moyens-miracles sont en réalité des plans foireux., visant à vous faire acheter un livre ou une méthode vous garantissant de gros gains. Mais au final, qui va s’enrichir ? Seulement le « créateur » (mais peut-on parler de création ?) de ce genre d’arnaque.

Évitez les dettes et si vous en avez, tâchez de les solder

Tout le monde peut, à un moment donné, être tenté d’enchaîner les crédits à la consommation, les dettes diverses comme le jeu ou bien encore l’emprunt à l’entourage. Les crédits doivent être utilisés avec prudence. En fait, dans l’idéal, il ne faut pas faire de crédit, sauf pour acquérir (voire entretenir) son logement ou sa voiture. Et encore. En tout cas, il faut éviter cette situation pour une TV, une console ou un voyage.

Pensez à « l’après »

Évidemment, il n’est pas question de songer à un quelconque décès. Par « l’après », s’entend la retraite. On pense, lorsque l’on est jeune, que la retraite est éloignée et n’est pas importante. Pourtant, elle arrivera bien plus vite que prévu et il est désormais nécessaire de l’anticiper. C’est d’autant plus important que ce n’est pas évident, en ces temps troubles, que les générations actuelles bénéficient d’une retraite comme nos illustres ainés actuellement. Notons par ailleurs que de plus en plus de retraités peinent à boucler les fins de mois.

Il peut sembler évident ce qui va suivre mais le rappeler ne fait jamais de mal : on s’enrichit lorsque l’on gagne plus que ce que l’on dépense. Les qualités citées en début d’articles sont donc plus que jamais d’actualité.

felis Praesent tristique Curabitur justo id, dapibus